Constellation

2012

Installation – volume · 164 volumes en bois (13 cm x 22 cm), acrylique · 2,5m x 6 m.

Exposition au FRAC Poitou-Charente, 2012. Photographies Richard Porteau.

Constellation est une représentation spatiale de la lecture. Chaque volume de bois porte une couleur singulière, synthèse sensible du souvenir du livre.


*******


Refuser le choix et les limites la catégorisation, refuser l'anthologie thématique, et tenter, ainsi que la nommait Aby Warburg, une kompatibilität : une expérience par association.

Constellation est une représentation visuelle des alliances qui se créent entre les livres, un diagramme coloré des associations qui unissent les ouvrages.

L’agencement des livres est un jardin aux sentiers qui bifurquent. Chaque livre est un embranchement, un carrefour offrant d’autres chemins à emprunter. La lecture ne peut se réduire à la chronologie des livres lus. Chaque livre est lu en fonction des lectures précédentes. C’est un réseau pyramidal dont l’abscisse et l’ordonnée sont toutes deux en constante croissance. À chaque nouvelle lecture, la base s’épaissit en même temps que la pyramide se prolonge vers le haut.

Constellation est un état des lieux fait à un moment donné, l’étape d’une réflexion en constante évolution, qui se bâtit et se transforme grâce à chaque nouvelle lecture.


*******


« Qu’est-ce qu’un agencement ? C’est une multiplicité qui comporte beaucoup de termes hétérogènes, et qui établit des liaisons, des relations entre eux, à travers des âges, des sexes, des règnes – des natures différentes. Aussi la seule unité de l’agencement est de co-fonctionnement : c’est une symbiose, une « sympathie ». Ce qui est important, ce ne sont jamais les filiations, mais les alliances et les mariages ; ce en sont pas les hérédités mais les contagions, les épidémies, les vents. »
(Gilles Deleuze et Claire Parnet, Dialogues, Paris, Flammarion, Coll. « Champs », 2005, p. 47.)

Lucie Desaubliaux, 2016

*Travaux